SmurfsParis
Retour aux nouvelles

Nouvelles

Un budget qui accroît et renforce les outils de développement économique de l’industrie audiovisuelle québécoise.

Montréal, le 28 mars 2017 – Le BCTQ salue les nouvelles mesures visant à soutenir l’industrie audiovisuelle annoncées aujourd’hui par le ministre des Finances, M. Leitão, dans le cadre du budget provincial 2017-2018.
 
Éligibilité des contenus de réalité virtuelle et augmentée au crédit d’impôt pour les services de production cinématographique ou télévisuelle
Directement issue de son plan d’action et fruit d’un an d’investissement du BCTQ, l’annonce de la mise à jour de l’arsenal fiscal pour les contenus en réalité virtuelle et augmentée va favoriser la croissance des entreprises québécoises, qui bénéficient déjà d’une reconnaissance internationale pour leur grande créativité. Le BCTQ entend maintenir son implication pour l’année à venir, en organisant des missions commerciales et en invitant au Québec des clients internationaux. À terme, l’objectif visé par le BCTQ est la création d’un pôle d’excellence au Québec tel qu’il en existe déjà pour les secteurs des effets visuels et de l’animation ainsi que du jeu vidéo. 
 
Baisse du budget minimal admissible aux crédits d’impôt pour services de production
Parmi les points importants des mesures annoncées figure également l’abaissement du budget minimal pour être éligible au crédit d’impôt pour services de production. Pour bénéficier du taux de base de 20 % du crédit d’impôt applicable sur l’ensemble des frais de production admissibles, une production devra désormais comporter un budget minimal de 250 000 $ pour une œuvre unique ou pour l’ensemble d’une série ou d’une mini-série, peu importe leur durée. Cette condition s’applique également au secteur de la réalité virtuelle et augmentée.
 
Mise en place d’un projet pilote pour développer l’enregistrement de trames sonores
Mené de concert avec l’ensemble des partenaires de l’industrie de la musique, le projet de réaliser au Québec des enregistrements de musique destinés à la production audiovisuelle va bonifier l’offre industrielle locale, qui comprend déjà les infrastructures de tournage et la création d’effets visuels, et lui donner un positionnement concurrentiel unique dans le paysage nord-américain.
 
Grâce à cette initiative, des emplois actuellement inexistants pourront être créés au Québec. Pour les compositeurs, les musiciens, et tout le personnel technique qui graviteront autour de cette activité, il s’agit d’une opportunité sans précédent qui permettra de développer de nouveaux créneaux d’emploi à partir d’une base de talent déjà reconnue à l’échelle internationale.
 
« Ces mesures sont l’aboutissement d’un travail de longue haleine effectué par le BCTQ en collaboration avec les joueurs-clés de l’industrie depuis plus d’un an, notamment dans les secteurs de l’enregistrement sonore et de la réalité virtuelle et augmentée. Nous sommes désormais les premiers à proposer des mesures fiscales incitatives spécifiquement dédiées au secteur RV/RA qui est en pleine expansion.  L’instauration de ces mesures aura des effets structurants pour l’ensemble de l’industrie » souligne Pierre Moreau, président-directeur général du BCTQ.
 
« Le Bureau est fier du leadership démontré tout au long du développement de ces mesures et salue leurs mises en place par le gouvernement québécois. L’industrie audiovisuelle québécoise pourra poursuivre sa croissance et augmenter son rayonnement au Québec comme à l’international.  Merci et bravo aux équipes qui ont travaillé sans relâche à la réalisation de ces dossiers créateurs d’emplois » ajoute M. Moreau.
 
D’autres mesures annoncées dans le cadre du budget permettront de renforcer le développement de propriétés intellectuelles et de productions québécoises :
Le nouveau budget comprend également diverses mesures offrant une bonification du crédit d'impôt pour la production cinématographique ou télévisuelle québécoise :

  • La hausse de 8 % à 16 % du taux de bonification pour les productions sans aide publique et sa modulation selon le niveau d'aide publique
  • La majoration de 8 % à 10 % du taux de la bonification pour effets spéciaux et animations informatiques
  • L'augmentation de 8 % à 10 % et de 16 % à 20 % des taux de la bonification régionale, selon le type de production
 
Ces mesures permettront notamment de soutenir la production québécoise d'animation qui bénéficie d’une forte capacité de rayonnement et d’exportation.
 
Pour consulter le document complet du budget, cliquer ici.

À propos du BCTQ
Créé en 2006, le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ) est un organisme sans but lucratif qui contribue au développement et à la compétitivité du Québec comme centre de production multi-écrans de calibre international. En tant qu’agence de développement économique, il a la mission de générer des investissements en territoire québécois en s’appuyant sur des programmes d’incitatifs fiscaux compétitifs, sur le savoir-faire des membres de la filière, la diversité architecturale, la qualité des infrastructures et la capacité de l’industrie à exporter ses produits sur les marchés étrangers.
Le BCTQ reçoit le soutien de ses partenaires « Prestige » : Banque Nationale, Iatse 514, Technicolor, Miller Thomson, Raymond Chabot Grant Thornton, Hôtel William Gray, Intercontinental, le Ritz Carlton, Corporate Stays, Loews Hôtel Vogue et Hôtel Gault/Monville ainsi que celui des différents paliers gouvernementaux : fédéral, provincial et municipal. Pour toute information supplémentaire, on peut visiter le www.bctq.ca.
 
 
 

-30-

Information :
Andrée Gendron
Directrice des communications
Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ)
Bur. : 514 499-7070, poste 230
Cell. : 514 462-5954
andree@bctq.ca
www.bctq.caFacebook | Twitter LinkedIn