confessions back
Retour aux nouvelles

Nouvelles

COMMUNIQUÉ - DES COMMISSAIRES CANADIENS DU CINÉMA SE RÉUNISSENT POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE DE LEUR INDUSTRIE

Le deuxième Sommet canadien des bureaux du cinéma souligne le désir de communications
et de collaboration accrues d’un océan à l’autre, et suggère la formation d’une coalition nationale


MONTRÉAL, 11 juin 2019 – Le 31 mai dernier, des commissaires du cinéma provenant d’un bout à l’autre du pays se sont réunis à Vancouver pour évaluer la faisabilité d’un réseau national de bureaux du cinéma. Organisé par la Vancouver Economic Commission (VEC) en partenariat avec le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), ce sommet a mis en lumière les demandes généralisées des bureaux du cinéma de mettre sur pied un réseau de soutien solide pour appuyer les bureaux de l’ensemble du pays.
 
Quinze participants provenant de l’Alberta, de l’Ontario, des Territoires du Nord-Ouest, du Québec, du Yukon et d’autres régions de la Colombie-Britannique ont étudié une grande variété de besoins de l’industrie et ont proposé des initiatives pour faire progresser le secteur. Ils ont demandé des communications plus inclusives et cohérentes, et une meilleure collaboration pour mettre en commun les connaissances et les pratiques gagnantes.
 
« Les commissaires du cinéma font un travail très spécialisé dans un domaine qui est aussi très spécialisé », a souligné Chanelle Routhier, commissaire, film et télévision au Bureau du cinéma et de la télévision du Québec. « Même si les différents bureaux du cinéma sont organisés de manière différente, nous partageons plusieurs objectifs et de nombreux défis. L’un de nos objectifs communs est de générer davantage d’histoires – et de PI –, ce que permettrait une infrastructure cinématographique solide, dont des équipes d’expérience, des espaces de studio suffisants et des investissements à grand impact. »
 
Les dernières années ont été marquées par une augmentation des tournages dans le monde entier, favorisée par l’émergence de nouveaux canaux de distribution de contenus et par la demande du public. Abritant certains des lieux de tournage les plus prisés au monde, le Canada est bien placé pour tirer parti de l’augmentation de la capacité de production. L’industrie canadienne de la production cinématographique et télévisuelle contribue de manière importante à l’économie nationale puisqu’elle génère plus de 9 milliards de dollars annuellement et comprend plus de 200 000 emplois à temps plein – des chiffres plutôt conservateurs. L’année dernière, en se fondant sur des données vérifiées par des compagnies d’assurance, la VEC a évalué que l’industrie avait généré 3,8 milliards de dollars en Colombie-Britannique seulement. Le désir de partager une nouvelle méthodologie de recherche fiable – facilement reproductible dans d’autres provinces – a incité la VEC et le BCTQ à impliquer d’autres bureaux du cinéma au pays.
 
« Il est évidemment difficile d’en venir à un consensus sur ce que permettrait d’accomplir un tel réseau inclusif, et sur la façon d’y arriver, parce que nous devons répondre à une très grande variété de besoins dans différents champs de compétences », a indiqué David Shepheard, directeur du bureau du cinéma à la VEC. « Il y a certaines choses que nous ne pouvons réaliser seuls, mais sur lesquelles nous travaillons collectivement, notamment des méthodes de recherche normalisées dans tous les territoires, des bibliothèques de ressources pour promouvoir les lieux de tournage canadiens à l’étranger, et l’expression des besoins et les préoccupations du secteur auprès des décideurs. »
 
Ce sommet représentait la deuxième de trois rencontres rendues possibles grâce à une subvention du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes. La première rencontre avait eu lieu à Gatineau, au Québec, le 29 janvier, et la troisième devrait se dérouler en marge du Festival international du film de Toronto (TIFF) en septembre. Lors de ce dernier sommet, les délégués devraient étudier l’ensemble des initiatives proposées depuis janvier et discuter de la création officielle du réseau et de ses modèles de gouvernance.
 

Bureaux du cinéma participants lors du sommet du 31 mai 2019:
  • Josh Miller, Edmonton Screen Industries Office, Alberta
  • Raj Nigam, Edmonton Screen Industries Office, Alberta
  • Luke Azevedo, Film, TV & Creative Industries, Calgary Economic Development, Alberta
  • Marnie Orr, Creative BC, Colombie-Britannique
  • Tanya Price, Island North Film Commission, Colombie-Britannique
  • Joan Miller, Island North Film Commission, Colombie-Britannique
  • Victoria Weller, Thompson-Nicola Film Commission, Colombie-Britannique
  • Geoff Teoli, Ville de Vancouver, Colombie-Britannique
  • David Shepheard, Vancouver Film Commission, Colombie-Britannique
  • Kathleen Gilbert, Vancouver Island Film Commission, Colombie-Britannique
  • Marguerite Pigott, Ville de Toronto, Ontario
  • Lynn Blouin, Destination Sherbrooke / BCTS, Québec
  • Chanelle Routhier, Bureau du cinéma et de la télévision du Québec, Québec
  • Camilla MacEachern, Northwest Territories Film Commission, Territoires du Nord-Ouest
  • Iris Merritt, Yukon Media Development, Yukon
 

-30-

 
À propos de la Vancouver Economic Commission (VEC) |vancouvereconomic.com

La VEC est l’agence de développement économique des entreprises, des investisseurs et des citoyens de Vancouver. Sa mission consiste à améliorer l’avenir économique de la ville en appuyant les entreprises locales, en attirant des investissements à impact élevé et en faisant la promotion du commerce international dans cette économie à faible production de carbone qui connaît l’une des croissances les plus rapides au monde. La VEC travaille de concert avec les intervenants pour positionner Vancouver comme destination mondiale pour undéveloppement novateur, créatif, diversifié et durable.
 
La VEC soutient des secteurs économiques en forte croissance, dont le divertissement numérique, l’industrie du cinémaet de la télévision et la technologie, fournit des conseils d’investissement et des services de développement d’entreprise. Elle propose notamment des initiatives proactives pour attirer les investisseurs dans le secteur des médias et du divertissement; elle aide les entreprises, les studios et les associations à s’orienter à Vancouver; elle appuie les talents et les entreprises par des initiatives de recrutement international et des salons de l’emploi locaux; et elle publie des recherches inédites sur les médias et le divertissement.
 
Située au cœur du centre-ville, la Vancouver Economic Commissionreconnaît avec respect que ses bureaux sontsur un territoire ancestral non cédé des Premières Nations Musqueam, Tsleil-Waututh et Squamish.
 
À propos du BCTQ | bctq.ca

Créé en 2006, le BCTQ est un organisme sans but lucratif qui contribue au développement et à la compétitivité du Québec comme centre de production multi-écrans de calibre international. En tant qu’agence de développement économique, il a la mission de générer des investissements en territoire québécois en s’appuyant sur des programmes d’incitatifs fiscaux compétitifs, le savoir-faire des membres de la filière, la diversité architecturale, la qualité des infrastructures et la capacité de l’industrie à exporter ses produits sur les marchés étrangers.
 
Le BCTQ reçoit le soutien de ses partenaires : Air Canada, Banque Nationale du Canada, BFL CANADA, Corporate Stays, Demers Beaulne, Difuze Inc., EP Canada, Fairmont Hotels & Resorts, Front Row Insurance Brokers, Hôtel Gault/Monville, MELS, Miller Thomson, MTL Grande, Price WaterHouse Coopers, Raymond Chabot Grant Thornton, Rodeo FX, Hôtel William Gray, Studios Vox Populi et YPR
 

Renseignements :

Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ)

Frédéric Bourgeois-LeBlanc
Conseiller | YPR Canada
+1 (514) 318-7071
frederic@yprcanada.com 
 
Vancouver Economic Commission (VEC)
Ingrid Valou
Spécialiste en communications| Vancouver Economic Commission
+1 (604) 868-1990
ivalou@vancouvereconomic.com