Long Shot_banner
Retour aux nouvelles

Nouvelles

L'INDUSTRIE AUDIOVISUELLE LANCE SON PROGRAMME DE PRODUCTION ÉCORESPONSABLE : ON TOURNE VERT!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

BCTQ Bannière

L’INDUSTRIE AUDIOVISUELLE LANCE SON PROGRAMME DE PRODUCTION ÉCORESPONSABLE : ON TOURNE VERT!

Montréal, le 30 avril 2021 — Le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), le Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER) et Québecor, en collaboration avec ses filiales MELS et TVA, sont heureux et fiers d’annoncer, en tant que partenaires fondateurs du projet, le lancement officiel d’On tourne vert, un programme dédié à la production audiovisuelle écoresponsable au Québec.

L’industrie audiovisuelle a un impact important sur notre environnement. À l’appui, les chiffres publiés au début du mois par la Sustainable Production Alliance, un consortium composé des sociétés parmi les plus importantes en matière de production aux États-Unis (Amazon, Disney, NBCUniversal, Netflix, etc). Comme principales conclusions, l'empreinte carbone moyenne des films à grand budget est estimée à 3 370 tonnes, soit environ 33 tonnes par jour de tournage, tandis que pour les séries dramatiques à épisodes d'une heure on parlerait d’une moyenne de 77 tonnes de CO2 par épisode.

Dans ce contexte, il est important que l’industrie audiovisuelle à travers le monde se mobilise pour réduire son empreinte. À l’instar de grands studios de l’Ouest canadien, des États-Unis, de la France et de l’Australie, le virage vers l’écoresponsabilité pour les plateaux de tournage québécois est donc une priorité afin de se positionner comme un leader en productions audiovisuelles écoresponsables.

Des outils concrets

Le programme On tourne vert lancé aujourd’hui a pour objectif de favoriser et d’encourager l’implantation de pratiques écoresponsables à toutes les étapes de la production, pour l’ensemble des projets tournés au Québec. Pour ce faire, les partenaires fondateurs du projet ont collaboré à la mise en place d’outils concrets voués à accompagner les productions dans leurs efforts :

  • Guide de production écoresponsable (conseils pratiques pour chacun des départements d’une production) ainsi qu’un Guide de production écoresponsable – en temps de crise sanitaire
  • Site internet dédié : ontournevert.com
  • Répertoire de fournisseurs écoresponsables
  • Affiches de signalisation pour les plateaux
  • Programme d’accréditation On tourne vert pour les productions
  • À venir prochainement : un calculateur carbone ainsi que des formations en production écoresponsable

« Grâce au programme On tourne vert, notre industrie pourra répondre à une demande grandissante des productions locales et des producteurs étrangers, pour lesquels la notion de durabilité devient un critère de sélection important. Cet avantage concurrentiel s’ajoutera aux nombreux atouts de notre industrie reconnus à travers le monde tels que notre main-d’œuvre hautement qualifiée, nos expertises variées, nos infrastructures ainsi que les conditions économiques favorables offertes au Québec », mentionne Pierre Moreau, président-directeur général du BCTQ.

Des productions accréditées On tourne vert

Les productions seront aussi appelées, de façon volontaire, à porter le sceau On tourne vert, selon une démarche d’accréditation à trois niveaux. Ce processus structuré propose un accompagnement personnalisé par le CQEER pour s’adapter aux particularités de chaque production. Les partenaires fondateurs souhaitent remercier et féliciter les cinq productions pilotes qui seront les premiers projets accrédités par ce programme : Bravo Fest! de L’Éloi production pour la maison de disques Bravo!, Chien blanc de Go Films, Single All the Way de Muse Entertainment pour Netflix, L’Académie du Guide de l’auto de Viking Film et Falcon Lake de Metafilms.

Comme le mentionne Caroline Voyer, directrice générale du CQEER, « Tous les milieux sont appelés à mettre l’épaule à la roue en temps de crise climatique. Appliquer la transition écologique aux productions audiovisuelles est maintenant incontournable. Voici enfin l’occasion d’intégrer nos valeurs écologiques à nos activités professionnelles dans le souci d’assurer l’avenir des prochaines générations. Ce guide, ainsi que notre Répertoire de fournisseurs et nos services-conseils, pourront accompagner les productions tout au long de leur démarche. »

La Ville de Montréal, fière partenaire de ce projet depuis le tout début, annonce également aujourd’hui qu’elle soutiendra six productions montréalaises afin que celles-ci puissent profiter de cette démarche d’accréditation. Les détails de cet appel à projets suivront sous peu.

« Montréal est une plaque tournante de la production audiovisuelle et grâce au nouveau programme On tourne vert, cette industrie vitale pour l'économie montréalaise s'assure de rester pertinente et concurrentielle sur la scène internationale. À titre de métropole culturelle, nous sommes fiers de soutenir différentes productions montréalaises dans leurs démarches d'accréditation verte, qui contribueront au succès de la relance économique de Montréal que nous souhaitons verte et inclusive. », appuie la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Des acteurs engagés

Québecor, partenaire et contributeur au projet dès la première heure, encouragera quant à elle l’application des mesures écoresponsables par l’ensemble des productions tournées au sein de l’entreprise :

« En tant qu’entreprise ainsi que joueur majeur dans le domaine des productions cinématographiques et télévisuelles, nous devons faire preuve de leadership pour lutter efficacement contre les changements climatiques. C’est pourquoi Québecor, avec ses équipes de TVA et de MELS, s’est activement engagée dans le développement d’On tourne vert, en plus d’accélérer notre ambitieux plan d’électrification de l’ensemble de nos véhicules. C’est une grande fierté de prendre cet engagement pour nos employés, nos partenaires, et bien sûr, pour nos millions de téléspectateurs »Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor.

L’initiative On tourne vert s’est également associée à la démarche pancanadienne Reel Green et le BCTQ participe activement à la table de concertation avec les différentes provinces pour favoriser l’adoption de pratiques audiovisuelles vertes à l’échelle du pays. De nouveaux outils rendus disponibles grâce à ce partenariat seront annoncés dans les prochains mois.

Une des priorités d’action de la démarche On tourne vert est aussi d’éduquer les acteurs de l’industrie en proposant un enseignement sur l’écoresponsabilité. Grâce à un partenariat avec L’institut national de l’image et du son (L’inis), une formation complète et adaptée à la réalité de nos plateaux sera déployée et offerte à l’ensemble de notre industrie d’ici 2022.

L’initiative On tourne Vert est rendue possible grâce à l’appui de nos précieux partenaires Fondateurs, le BCTQ, le CQEER et Québecor, ainsi que de notre partenaire de Formation, L’inis, nos partenaires Fédérateurs, MELS, TVA et la Ville de Montréal, notre partenaire Propulseur, l’École supérieure en Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière et nos partenaires Rassembleurs, Les Emballages Carrousel inc. et TEO Taxi.

Le projet est également soutenu par ses ambassadeurs verts, soit l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l’image et du son (AQTIS) - section locale 514 AIEST, l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM), l’Association des Réalisateurs et Réalisatrices du Québec (ARRQ) et la Guilde canadienne des réalisateurs du Québec (DGC).

L’ensemble des outils sont disponibles dès aujourd’hui sur ontournevert.com et il est possible de s’inscrire à une infolettre dédiée pour être tenu informé des prochains événements et activités du programme.

DORÉNAVANT, AU QUÉBEC

image

– 30 —

Renseignements

Aurore Lagonotte

Agente aux communications

aurore@bctq.ca