The Good Sam

Documents


Étude d’impact : augmentation de la capacité d’accueil en termes d’infrastructure

En tant qu’agence de développement économique, le BCTQ
contribue au développement et à la compétitivité du Québec
comme centre de production multiécran de calibre
international. Dans son plus récent état de l’industrie publié le
4 février 2021, le BCTQ table sur une poursuite de la
croissance du volume de production au Québec, notamment
grâce à l’apport des productions étrangères. En effet, le
BCTQ projette que le volume total dépassera 2,2 G$ en 2023.
Malgré la vigueur de l’industrie, les acteurs du milieu
s’entendent pour dire que la hausse aurait pu être plus
importante si le Québec, et plus précisément la région de
Montréal, possédait une capacité d’accueil plus importante.
Les grands studios de tournage montréalais sont à pleine
capacité et les productions étrangères sont fréquemment
refusées. Des discussions tenues entre le BCTQ et des
joueurs majeurs de l’industrie (Netflix, Amazon, HBO, Disney,
Apple TV) indiquent leur intérêt de tourner leurs productions
au Québec, à condition que des studios soient disponibles.
En parallèle, les grands studios continuent d’investir à Toronto
et à Vancouver, deux villes qui entrent souvent en
concurrence avec Montréal dans le choix du lieu de tournage.
À titre d’exemple, des joueurs majeurs de l’industrie, comme
Pinewood et Cinespace, ont annoncé l’expansion de leurs
infrastructures torontoises au cours des prochaines années.
Dans ce contexte, le BCTQ a mandaté Raymond Chabot Grant
Thornton afin de réaliser une étude visant à favoriser la
croissance de l’industrie audiovisuelle du Québec et à attirer
davantage de productions étrangères sur le territoire.En tant qu’agence de développement économique, le BCTQ
contribue au développement et à la compétitivité du Québec
comme centre de production multiécran de calibre
international. Dans son plus récent état de l’industrie publié le
4 février 2021, le BCTQ table sur une poursuite de la
croissance du volume de production au Québec, notamment
grâce à l’apport des productions étrangères. En effet, le
BCTQ projette que le volume total dépassera 2,2 G$ en 2023.
Malgré la vigueur de l’industrie, les acteurs du milieu
s’entendent pour dire que la hausse aurait pu être plus
importante si le Québec, et plus précisément la région de
Montréal, possédait une capacité d’accueil plus importante.
Les grands studios de tournage montréalais sont à pleine
capacité et les productions étrangères sont fréquemment
refusées. Des discussions tenues entre le BCTQ et des
joueurs majeurs de l’industrie (Netflix, Amazon, HBO, Disney,
Apple TV) indiquent leur intérêt de tourner leurs productions
au Québec, à condition que des studios soient disponibles.
En parallèle, les grands studios continuent d’investir à Toronto
et à Vancouver, deux villes qui entrent souvent en
concurrence avec Montréal dans le choix du lieu de tournage.
À titre d’exemple, des joueurs majeurs de l’industrie, comme
Pinewood et Cinespace, ont annoncé l’expansion de leurs
infrastructures torontoises au cours des prochaines années.
Dans ce contexte, le BCTQ a mandaté Raymond Chabot Grant
Thornton afin de réaliser une étude visant à favoriser la
croissance de l’industrie audiovisuelle du Québec et à attirer
davantage de productions étrangères sur le territoire.En tant qu’agence de développement économique, le BCTQ
contribue au développement et à la compétitivité du Québec
comme centre de production multiécran de calibre
international. Dans son plus récent état de l’industrie publié le
4 février 2021, le BCTQ table sur une poursuite de la
croissance du volume de production au Québec, notamment
grâce à l’apport des productions étrangères. En effet, le
BCTQ projette que le volume total dépassera 2,2 G$ en 2023.
Malgré la vigueur de l’industrie, les acteurs du milieu
s’entendent pour dire que la hausse aurait pu être plus
importante si le Québec, et plus précisément la région de
Montréal, possédait une capacité d’accueil plus importante.
Les grands studios de tournage montréalais sont à pleine
capacité et les productions étrangères sont fréquemment
refusées. Des discussions tenues entre le BCTQ et des
joueurs majeurs de l’industrie (Netflix, Amazon, HBO, Disney,
Apple TV) indiquent leur intérêt de tourner leurs productions
au Québec, à condition que des studios soient disponibles.
En parallèle, les grands studios continuent d’investir à Toronto
et à Vancouver, deux villes qui entrent souvent en
concurrence avec Montréal dans le choix du lieu de tournage.
À titre d’exemple, des joueurs majeurs de l’industrie, comme
Pinewood et Cinespace, ont annoncé l’expansion de leurs
infrastructures torontoises au cours des prochaines années.
Dans ce contexte, le BCTQ a mandaté Raymond Chabot Grant
Thornton afin de réaliser une étude visant à favoriser la
croissance de l’industrie audiovisuelle du Québec et à attirer
davantage de productions étrangères sur le territoire.

Profil de l'industrie audiovisuelle au Québec en 2019

Cette publication, élaborée avec la contribution de l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) et en partenariat avec l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), l’Alliance québécoise des techniciens de l’image et du son (AQTIS), la Guilde canadienne des réalisateurs (DGC), la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), la Table de concertation de l’industrie du Cinéma et de la Télévision de la Capitale-Nationale et l’Union des artistes (UDA), réunit un éventail de statistiques sur l’industrie de l’audiovisuel au Québec. Les figures et tableaux de la publication s’inspirent de ceux qu’on retrouve dans le Profil : Rapport économique sur l’industrie de la production de contenu sur écran au Canada. Le but est de faciliter une comparaison des tendances québécoises et canadiennes.

La première partie présente un portrait global de la production sur écran au Québec et des industries de l’audiovisuel. L’information est détaillée dans onze sections additionnelles, parmi lesquelles sept portent sur la production (la production télévisuelle indépendante, la production cinématographique, les coproductions, la production étrangère et les services de production, la production interne des télédiffuseurs et la production pour médias numériques convergents). À cela s’ajoutent ensuite des statistiques sur la distribution, la télédiffusion, l’exploitation en salle ainsi que les entreprises de distribution de la radiodiffusion. Cette édition offre aussi un coup d’œil sur la production cinématographique et télévisuelle dans la région de la Capitale-Nationale.

Profil de l'industrie audiovisuelle au Québec en 2018

Cette publication, élaborée avec la contribution de l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) et en partenariat avec l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), l’Alliance québécoise des techniciens de l’image et du son (AQTIS), la Guilde canadienne des réalisateurs (DGC), la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), la Table de concertation de l’industrie du Cinéma et de la Télévision de la Capitale-Nationale et l’Union des artistes (UDA), réunit un éventail de statistiques sur l’industrie de l’audiovisuel au Québec. Les figures et tableaux de la publication s’inspirent de ceux qu’on retrouve dans le Profil : Rapport économique sur l’industrie de la production de contenu sur écran au Canada. Le but est de faciliter une comparaison des tendances québécoises et canadiennes.

La première partie présente un portrait global de la production sur écran au Québec et des industries de l’audiovisuel. L’information est détaillée dans onze sections additionnelles, parmi lesquelles sept portent sur la production (la production télévisuelle indépendante, la production cinématographique, les coproductions, la production étrangère et les services de production, la production interne des télédiffuseurs et la production pour médias numériques convergents). À cela s’ajoutent ensuite des statistiques sur la distribution, la télédiffusion, l’exploitation en salle ainsi que les entreprises de distribution de la radiodiffusion. Cette édition offre aussi un coup d’œil sur la production cinématographique et télévisuelle dans la région de la Capitale-Nationale.

Profil de l'industrie audiovisuelle au Québec en 2017

Cette publication, élaborée avec la contribution de l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) et en partenariat avec l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), l’Alliance québécoise des techniciens de l’image et du son (AQTIS), le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ), la Guilde canadienne des réalisateurs (DGC), la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC), la Table de concertation de l’industrie du Cinéma et de la Télévision de la Capitale-Nationale et l’Union des artistes (UDA), réunit un éventail de statistiques sur l’industrie de l’audiovisuel au Québec. Les figures et tableaux de la publication s’inspirent de ceux qu’on retrouve dans le Profil : Rapport économique sur l’industrie de la production de contenu sur écran au Canada. Le but est de faciliter une comparaison des tendances québécoises et canadiennes.

StratégiQ #6

Une véritable consolidation s’annonce dans l’industrie des médias avec le passage accéléré aux télévisions numériques et à la diffusion en continu. En marge, la volonté expansionniste des « nouveaux joueurs » ne cesse de se manifester avec les dernières acquisitions (Twitch,Fullscreen, Minecraft) des Amazon, Otter Media et Microsoft. Par ailleurs, s’affirment de plus en plus des phénomènes tels que la réalité virtuelle, l’ultra HD et le data storytelling…

StratégiQ #5

Dans ce numéro du StrategiQ, vous constaterez que dans un univers de plus en plus virtuel les lieux physiques d’innovation se déploient comme jamais. Vous apprendrez aussi à mieux connaître les réseaux multichaînes sur YouTube (les MCN), lesquels deviennent les nouvelles proies des grands groupes médias.Du côté du cinéma, pendant que le 3D décline, de nouvelles techniques de projection au laser pourraient ramener les spectateurs dans les salles. Enfin, en matière de contenus, des nouvelles plateformes sur le Web se font une place de choix auprès de la diaspora de clientèles culturelles. 

StratégiQ #4

OnOn s’enOn s’en doutait, la télé n’est plus l’écran dominant devant lequel les consommateurs passent le plus de temps. Une étude internationale nous donne un aperçu chiffré du phénomène. Au niveau technologique, 
On s’en doutait, la télé n’est plus l’écran dominant devant lequel les consommateurs passent le plus de temps. Une étude internationale nous donne un aperçu chiffré du phénomène. Au niveau technologique, l’écran laisse potentiellement sa place à des dispositifs de réalité virtuelle telle qu’Oculus Rift. Sinon,sachez que les employeurs doivent maintenant devenir des marques sur les médias sociaux pour recruter et conserver leurs ressources. Un peu la même chose pour les contenus qui ont davantage de chance de faire leur place s’ils sont associés au préalable à de larges communautés d’adeptes.
et conserver leurs ressources. Un peu la même chose pour les contenus qui ont davantage de chance de faire leur place s’ils sont associés au préalable à de larges communautés d’adeptes. doutait, la télé n’est plus l’écran dominant devant lequel les consommateurs passent le plus de temps. Une étude internationale nous donne un aperçu chiffré du phénomène. Au niveau technologique, 
l’écran laisse potentiellement sa place à des dispositifs de réalité virtuelle telle qu’Oculus Rift. Sinon,sachez que les employeurs doivent maintenant devenir des marques sur les médias sociaux pour recruter 
et conserver leurs ressources. Un peu la même chose pour les contenus qui ont davantage de chance de faire leur place s’ils sont associés au préalable à de larges communautés d’adeptes.s’en doutait, la télé n’est plus l’écran dominant devant lequel les consommateurs passent le plus de temps. Une étude internationale nous donne un aperçu chiffré du phénomène. Au niveau technologique, 
l’écran laisse potentiellement sa place à des dispositifs de réalité virtuelle telle qu’Oculus Rift. Sinon,sachez que les employeurs doivent maintenant devenir des marques sur les médias sociaux pour recruter 
et conserver leurs ressources. Un peu la même chose pour les contenus qui ont davantage de chance de faire leur place s’ils sont associés au préalable à de larges communautés d’adeptes.

StratégiQ #3

DansDans ce 3e numéro du StratégiQ, vous constaterez que même si la situation économique mondiale n’est pas encore au mieux, la situation des tournages étrangers au Québec devrait être favorable en 2014. 
Dans ce 3e numéro du StratégiQ, vous constaterez que même si la situation économique mondiale n’est pas encore au mieux, la situation des tournages étrangers au Québec devrait être favorable en 2014. Sur le plan technologique, tout indique que la nouvelle norme Ultra HD est là pour demeurer, en même temps que l’on recule de plus en plus les limites des réseaux de transmission de données. Dans le monde des contenus, on relate cette proposition originale de série télévisée inspirée d’histoires vécues dans les mondes virtuels des jeux en ligne. Enfin, il est intéressant de découvrir, en matière de ressources 
humaines, les méthodes d’évaluation des employés implantées chez Google.Dans ce 3e numéro du StratégiQ, vous constaterez que même si la situation économique mondiale n’est pas encore au mieux, la situation des tournages étrangers au Québec devrait être favorable en 2014. 
Sur le plan technologique, tout indique que la nouvelle norme Ultra HD est là pour demeurer, en même temps que l’on recule de plus en plus les limites des réseaux de transmission de données. Dans le monde 
des contenus, on relate cette proposition originale de série télévisée inspirée d’histoires vécues dans les mondes virtuels des jeux en ligne. Enfin, il est intéressant de découvrir, en matière de ressources 
humaines, les méthodes d’évaluation des employés implantées chez Google.Dans ce 3e numéro du StratégiQ, vous constaterez que même si la situation économique mondiale n’est pas encore au mieux, la situation des tournages étrangers au Québec devrait être favorable en 2014. 
Sur le plan technologique, tout indique que la nouvelle norme Ultra HD est là pour demeurer, en même temps que l’on recule de plus en plus les limites des réseaux de transmission de données. Dans le monde 
des contenus, on relate cette proposition originale de série télévisée inspirée d’histoires vécues dans les mondes virtuels des jeux en ligne. Enfin, il est intéressant de découvrir, en matière de ressources 
humaines, les méthodes d’évaluation des employés implantées chez Google.
humaines, les méthodes d’évaluation des employés implantées chez Google. ce 3e numéro du StratégiQ, vous constaterez que même si la situation économique mondiale n’est pas encore au mieux, la situation des tournages étrangers au Québec devrait être favorable en 2014. 
Sur le plan technologique, tout indique que la nouvelle norme Ultra HD est là pour demeurer, en même temps que l’on recule de plus en plus les limites des réseaux de transmission de données. Dans le monde 
des contenus, on relate cette proposition originale de série télévisée inspirée d’histoires vécues dans les mondes virtuels des jeux en ligne. Enfin, il est intéressant de découvrir, en matière de ressources 
humaines, les méthodes d’évaluation des employés implantées chez Google.

StratégiQ #2

Dans cette édition vous découvrirez les nouvelles tendances qui agitent notre industrie : dégroupage des chaînes, Ultra HD, formation en ligne, deuxième écran etc.

Les industries créatives : catalyseurs de richesse et de rayonnement pour la métropole

Les industriesLesLes industries créatives forment un ensemble sectoriel
en croissance, créateur de richesse et d’emplois. Pour la toute première fois, nous en mesurons les retombées économiques pour la métropole, tant en termes d’emplois directs et indirects que de chiffres d’affaires. La collecte et l’analyse des données nous permettent ensuite de comparer notre performance absolue et relative avec les principales métropoles d’Amérique du Nord et d’Europe de l’Ouest, et ce, pour chacun des secteurs étudiés. industries créatives forment un ensemble sectoriel
en croissance, créateur de richesse et d’emplois. Pour la
toute première fois, nous en mesurons les retombées économiques
pour la métropole, tant en termes d’emplois
directs et indirects que de chiffres d’affaires. La collecte et
l’analyse des données nous permettent ensuite de comparer
notre performance absolue et relative avec les principales
métropoles d’Amérique du Nord et d’Europe de
l’Ouest, et ce, pour chacun des secteurs étudiés.créatives forment un ensemble sectoriel
en croissance, créateur de richesse et d’emplois. Pour la
toute première fois, nous en mesurons les retombées économiques
pour la métropole, tant en termes d’emplois
directs et indirects que de chiffres d’affaires. La collecte et
l’analyse des données nous permettent ensuite de comparer
notre performance absolue et relative avec les principales
métropoles d’Amérique du Nord et d’Europe de
l’Ouest, et ce, pour chacun des secteurs étudiés.

StratégiQ #1

Le stratégiQ est né de la volonté des membres du BCTQ de faciliter la découverte des nouvelles tendances qui façonnent l’industrie audiovisuelle et d’en connaître les nouveaux enjeux. Ce bulletin, exclusif à nos membres, propose une veille stratégique autour de quatre thématiques liées aux nouvelles pratiques, à l’innovation et aux nouveaux modèles d’affaire de l’industrie de la production, diffusion et distribution de contenu médiatique (audiovisuel et interactif) tant au niveau national qu’international.

Projet d'étude sur les formats de tournages sur fonds chromatiques

L'étude complète est disponible sur demande pour les membres du BCTQ seulement et au tarif de 500.00 $ + taxes pour les non-membres.

Cette étude est disponible exclusivement pour les membres du BCTQ.

Connectez-vous







OU

Inscrivez-vous en ligne